Restons connectés
sturb gay app
scruff trans

gay rencontre

Scruff : à la découverte des hommes trans

Scruff : à la découverte des hommes trans

Beaucoup de personnes utilisent le tag « trans » s’il est disponible. C’est le cas des femmes et des hommes trans, des non binaires ou des cis genre. Toutefois, on note également que de nombreux hommes ayant des antécédents trans préfèrent ne pas utiliser le tag pour une multitude de raisons. Certains n’aiment tout simplement pas s’identifier comme tels et préfère le dire une fois la discussion entamée.

C’est bien connu qu’une navigation sur Scruff et Grindr se fait sur une mer de photos de poitrines et de pénis. Pour les trans, les intérêts peuvent être différents. Si recevoir une image de verge peut être amusant pour certains, commencer une histoire d’amour ou d’amitié sur Scruff ou Grindr est rare. Le plus souvent, les utilisateurs appuient le bouton bloquer.

Dans l’ensemble, les expériences des trans sur les sites et applications de rencontre gays sont positifs bien que de nombreux ont eu à faire à l’ignorance et l’intolérance de certains utilisateurs. On a ainsi plusieurs cas où lorsqu’un trans ne dévoile sa transsexualité qu’une fois la conversation entamée, il se fait bloqué, harcelé ou ignoré. Bien entendu, cela peut être douloureux pour les concernés. À cause de cela, de nombreux trans préfèrent ne pas montrer leur transsexualité sur leur profil. Ils préfèrent que les autres viennent à eux au lieu de faire le premier pas. D’autres ont remarqué qu’en choisissant de mettre « trans », ils ont droit à des questions d’ordre général, mais pas à des personnes qui sont réellement intéressées.

Alors que Grindr permet aux utilisateurs de se marquer comme « trans », les autres tags n’étant disponibles qu’en mode payant, Scruff va plus loin dans le but de mettre en place un environnement plus accueillant. Scruff permet ainsi de créer un profil beaucoup plus détaillé, en donnant la possibilité d’expliquer plus en profondeur la sexualité. Cela élimine les discussions inutiles, car non seulement un utilisateur peut se définir comme trans, mais il peut également faire savoir sur son profil qu’il recherche des inscrits comme lui. Ce qui signifie qu’il est plus facile pour un trans de s’identifier et d’en rechercher un autre. Il y a par ailleurs plus de variantes de genre sur Scruff que sur Grindr. Il est ainsi plus rassurant pour les trans d’en trouver d’autres comme eux sur les applications. Quoi qu’il en soit, voici des astuces pour être sûr de ne pas perdre son temps sur Scruff.

La première chose à faire est de s’informer. Ce n’est pas sur l’application qu’on se documente. Pour cela, il y a Google et Wikipedia. Les personnes qui vont sur Scruff y vont pour prendre du bon temps, mais pas pour se faire bombarder de questions.

Dans ce sens, lorsqu’on aborde une personne trans, il ne faut pas directement lui demander ce qu’il a entre les jambes. Certes, c’est compréhensible de vouloir savoir, mais ce genre de question fait sentir les gens comme des bêtes de cirque. Il faut laisser la discussion suivre son cours. Cela vient naturellement surtout lorsque le courant passe.  

Il est donc important de communiquer. Il faut demander à un homme ce qu’il ressent lorsqu’on parle de son corps. Les mots doivent venir de lui, car les cis genres ont leurs propres qualificatifs lorsqu’ils parlent de sexualité. Il faut garder à l’esprit qu’il y a des zones de leur corps avec qui ils ne sont peut-être pas à l’aise.

Attention à ne pas tomber dans les stéréotypes. Avoir du sexe avec un gars peut être différent de ce qu’on peut laisser entendre. D’ailleurs, faut-il le préciser que le sexe est différent pour tout le monde. Le trans ne correspond pas à un cliché. Certains ne s’identifient pas clairement comme un homme ou une femme. Ainsi, on a des hommes qui ne font pas de sexe anal même si beaucoup ont recours à la chirurgie. D’autant plus qu’un pénis en chair n’est pas toujours nécessaire pour avoir du plaisir. Il y a plusieurs manières de prendre du plaisir avec un trans.

Sinon, qu’on ait un plan avec un trans ou pas, il ne faut jamais oublier les questions de sécurité. Il faut donc s’assurer de connaitre le statut de son partenaire et ses préférences en matière de prévention, s’il est plutôt préservatif ou PrEP ou autre. Il faut savoir par ailleurs que certains hommes trans peuvent tomber enceintes. Sinon, il ne faut pas oublier le lubrifiant pour plus de sensation, car la testostérone peut gâcher la capacité du trans à s’auto-lubrifier ce qui augmente le risque d’inconfort sans parler des déchirures, mais également des infections sexuellement transmissibles. Il est toutefois à noter qu’il ne faut jamais utiliser des lubrifiants à base de silicone avec des sex toys de la même matière. De la même manière, les sex toys en latex ne vont pas de pair avec des lubrifiants à base d’huile.

Au final, les hommes trans sur les applications de rencontre comme Scruff ont beaucoup à offrir. Qui ne voudrait pas tester une aventure avec ces gars, dont certains disposent d’un trou supplémentaire pour s’amuser.


Commentaires

Plus d’articles dans : gay rencontre

sturb gay app
En haut