Restons connectés

Sturb – Gay App

Ian McKellen révèle le message caché des films X-Men : la défense des droits des gays

X-Men 2, avec sa fameuse scène de coming-out mutant, revient ce soir sur TMC.

Quel est le message de la saga X-Men au cinéma ? Pas seulement de divertir le plus grand nombre de spectateurs et de battre des records de recettes, pour Ian McKellen. Dans une interview au site Buzzfeed, le comédien britannique, connu pour avoir joué Gandalf dans les deux trilogies du Seigneur des Anneaux et du Hobbit ainsi que Magneto dans les X-Men, donc, expliquait en 2014 pourquoi il avait accepté de s’engager dans cette saga, en 1999. « Bryan (Singer, le réalisateur) m’a complètement vendu le rôle en me disant que ‘les Mutants sont comme les gays : ils sont rejetés par la société sans aucune bonne raison’, se souvient McKellen. C’est vrai : comme dans tout mouvement pour les droits civiques, ils doivent décider, soit de suivre la politique de Xavier -qui consiste à s’assimiler, s’affirmer et être fier de ce que l’on est, mais en s’entendant bien avec tout le monde- ou soit de suivre la voie alternative -qui est, si nécessaire, d’utiliser la violence pour affirmer vos propres droits. Et c’est vrai. J’ai été confronté à cette division au sein du mouvement des droits des homosexuels. »

Ian McKellen profitait alors de l’interview pour donner un message d’espoir et d’encouragement aux jeunes gays, estimant que beaucoup d’homosexuels lisent les comics X-Men « parce qu’ils se sentent un peu comme des mutants » et « n’osent pas faire leur coming-out ». Il évoquait alors la scène culte du deuxième film, sorti en 2003, dans laquelle un personnage clé de la première trilogie, Bobby/Iceman, fait son « coming out de mutant ». Une séquence qu’il a d’ailleurs aidée à concevoir et qui a marqué le public :

Sir Ian saluait aussi le courage d’Ellen Page (qui joue Kitty Pryde dans X-Men : L’Affrontement final et X-Men Days of Future Past), qui avait fait son coming out peu de temps avant cette interview. En effet, McKellen est un activiste très engagé pour les droits des homosexuels en Grande-Bretagne et sur toute la planète : s’il raconte avoir toujours été homosexuel, il ne fit son coming out qu’en mai 1988, à 49 ans, lorsqu’un amendement (la fameuse « Section 28 ») du gouvernement de Margaret Thatcher fut voté afin d’interdire la « promotion de l’homosexualité » par les autorités locales ou au sein des écoles (la « Section 28 » ne fut supprimée qu’en novembre 2003). Son engagement politique date de ce moment. Toujours au site Buzzfeed, Sir Ian déclarait qu’avoir fait son coming out et joué Gandalf ont été ses deux de ses plus grandes réussites : « J’ai souvent pensé qu’il devrait y avoir gravé sur ma pierre tombale : ‘Ici repose Gandalf. Il a fait son coming out.' »

Depuis cette interview, Ian McKellen a dit adieu à Magneto dans X-Men Days of Future Past. En 2015, la 20th Century Fox annonçait que les anciens interprètes des mutants n’apparaitraient pas dans Apocalypse, ni dans ses potentielles suites, leurs versions jeunes étant à présent jouées par James McAvoy (le professeur X), Jennifer Lawrence (Mystique) et Michael Fassbender (Magneto). McKellen profitait alors de cette annonce officielle pour rappeler son attachement à cette saga, justement pour son message fort : « Pour moi, les X-Men, c’est plus qu’un simple blockbuster car ils disent des choses sur notre société. (…) Cette saga parle de la différence, de la manière dont la société accepte ou non ces différences. Même si les films sont très divertissants, ils sont plus que du grand spectacle. Je suis très content d’avoir pu faire partie de cette aventure. » Le studio ayant été racheté par Disney récemment, il se murmure que les mutants seront à nouveau recastés prochainement, afin d’apparaître aux côtés des Avengers

 

Source première 


Continuer à lire
bearwww.com
Vous pourriez aussi aimer...
Commentaires

Plus d’articles dans : gay film

En haut