Restons connectés
sturb gay app
niels schneider

acteurs

Focus sur Niels Schneider

Focus sur Niels Schneider

Révélé par Xavier Dolan, ce jeune acteur franco-canadien est en janvier à l’affiche de Dalida, le biopic consacré à la reine de la disco.

Niels Schneider a passé les neufs premières années de sa vie en région parisienne, avant de s’envoler pour Montréal dans le sillage de ses parents.

Un changement de décor dont il se rappelle bien « Je me suis pris le côté urbain en pleine face, avec les buildings très américains, les briques, les autoroutes colossales et les grands espaces. J’ai adoré la vie au Canada. Les gens y sont ouverts, très gentils, très curieux. C’est les Etats-Unis en mieux. Et puis il y a la poutine, un remède miracle à une gueule de bois ! »

Après avoir fait des petits boulots de doubleur, il affûte ses armes au théâtre et enchaîne les pièces, « C’était l’expérience la plus formatrice de ma vie. Le théâtre demande beaucoup de travail, mais c’est très gratifiant. une fois que tu es passé par là, tu peux tout faire! ».

Il est vite repéré par Xavier Dolan, qui lui donne un rôle dans « j’ai tué ma mère », avant de lui offrir le personnage séducteur et mystérieux de Nicolas dans « les Amours Imaginaires ».

Déjà à l’époque, il avait flairé le talent du réalisateur : « Xavier avait dix-sept ans. je me rappelle que les gens passaient leur temps à lui dire qu’il était trop jeune, qu’il devait faire certaines choses différemment. Mais lui savait très bien ce qu’il faisait. Et il a eu raison de s’accrocher. J’ai beaucoup de respect pour lui. Ce qui m’a marqué chez lui, c’est sa manière de diriger. il mime toutes les scènes.

niels schneider

Du disco au Rock’n’Roll

Après cette expérience, il revient en FRance et enchaîne les rôles. On l’a croisé dans le film expérimental « Opium » d’Arielle Dombale, mais aussi dans l’excellent « Diamant noir », dans lequel il incarne une petite frappe qui magouille dans le milieu des diamantaires. Le 11 janvier dernier, il était au générique du biopic consacré à Dalida.

Sa première superproduction, « Les moyens étaient énormes, mais finalement qu’il s’agisse d’un petit film indé ou d’un gros film, l’expérience de tournage est assez similaire. Je joue le rôle de Jean Sobieski, l’un des rares amants de Dalida encore en vie. Il m’a dit : ‘Dalida, elle a tué tous ses amants, même les vivants’ !. »

Entre deux cigarettes, le jeune homme, pré-nominé aux Césars, confie ne pas être un grand fan de la chanteuse : « Sans doute parce que j’ai grandi au Canada, mais je trouve ce genre de musique un peu kitsch. Je ne suis pas variété de manière générale. C’est un truc français. L’Angleterre avait Bowie, les Etats-Unis ont Dylan… et, ici, il y a Claude François. J’écoute des choses assez différentes, de Lil Wayne à John Coltrane, je suis aussi fan de Gram Parsons, Cohen et Morrissey »

Filmographie de Niels Schneider

ANNÉE TITRE RÔLE
2016 Belle dormant Le prince Egon de Létonia
2016 Dalida Jean Sobieski
2015 Diamant noir Pier
2015 Le Coeur régulier Nathan
2015 Polina, danser sa vie Adrien
2014 Gemma Bovery Hervé de Bressigny
2014 L’Antiquaire Klaus
2014 Métamorphoses
2014 Une Rencontre Hugo
2014 Voix off Antoine
2013 Les rencontres d’après minuit Matthias
2013 Odysseus – Saison 1 Télémaque
2013 Opium Maurice Sachs
2012 Clash – Saison 1 Raphaël
2012 Désordres Thibault
2012 L’âge atomique Theo
2012 Les Ravissements – Court métrage Etienne
2011 Full Moon Renaissance Roland
2011 Un autre monde
2011 Val d’or Théo
2010 2 Frogs dans l’ouest Max
2010 Les Amours Imaginaires Nicolas M.
2009 Fatal Le baveux en voiture
2009 J’ai tué ma mère Eric
2008 Everything is fine (Tout est parfait) Sacha
2007 Le Goût du néant Ami de Julien

 


Commentaires

Plus d’articles dans : acteurs

sturb gay app
En haut