Restons connectés
hornet gay app

gay rencontre

Hornet : l’application de rencontres qui offre une certaine sérénité par rapport au VIH

hornet gay app

Focus sur Hornet : comment des applications de rencontre peuvent offrir une certaine tranquillité d’esprit en ce qui concerne le VIH ?

Pendant des siècles, les Gays ont cherché des moyens créatifs pour trouver l’âme sœur et faire des rencontres. La technologie a souvent joué un rôle crucial dans la facilitation des connexions. Des bars aux voitures, des salles de bains communes aux agences, des chat rooms aux applications… les connexions sont la base de la mise en place d’une communauté.

On utilise aujourd’hui de nombreux site de rencontres pour trouver des mecs. On recherche toutes sortes de personnes lorsqu’on navigue sur ces applications. Parfois, on recherche un petit coup vite fait, parfois on recherche un rendez-vous et parfois on veut tout simplement discuter avec des hommes d’une ville qu’on prévoit de visiter. Toutes ces connexions ont une signification et de la valeur. Elles deviennent d’autant plus importantes dans le contexte de maladies transmissibles, de stigmatisation et de diverses politiques anti-LGBT à travers le monde.

La capacité d’être intime et de trouver du plaisir est au cœur de l’humanité, mais depuis trop longtemps, l’homosexualité est criminalisée et est considérée comme une maladie. Les applications de renontres constituent ainsi un outil pour affronter l’homophobie et la stigmatisation. Elles offrent également du soutien et de l’autonomisation.

Alex est sur l’application de rencontre Gay Hornet et est séropositif depuis 20 ans, soit toute sa vie d’adulte. Cela a donc toujours été au centre de sa sexualité. Il affirme indiquer son statut de séropositif sur ses profils et qu’il a pris cette décision pour lui rendre les choses plus faciles. Grâce à cela, il reçoit régulièrement des messages particuliers d’autres mecs atteints du VIH. Ces message ne sont pas des « bonjour » ou des « comment vas-tu ? », mais plutôt des « Je suis aussi séropositif ». C’est une phrase simple qui signifie qu’ils ont trouvé quelqu’un qui a une expérience à partager. Ainsi, certains gars posent des questions sur les médicaments, tandis que d’autres racontent leur soulagement d’avoir eu des relations sexuelles avec d’autres séropositifs. Il y a aussi des mecs qui ne veulent pas en parler, mais qui veulent simplement être reconnus comme un être humain et pas seulement un séropositif.

Sur l’application Hornet, il y a la fonctionnalité « connaitre son statut ». Il s’agit d’une page qui décrit des statuts VIH comme « négatif », « en PrEP » ou « positif, indétectable ».

Dans le passé, les sites Web et les chat rooms ont permis aux séropositifs d’en localiser d’autres en ligne.
Les applications mobiles vont un peu plus loin en permettant de rencontrer le séropositif le plus proche, qui pourrait donc se trouver dans l’appartement d’à côté. C’est une chose de savoir qu’on n’est pas la seule personne séropositive dans le monde, mais c’en est une autre de savoir qu’on n’est pas le seul dans le quartier !

Ce sont ces connexions simples qui démontrent le potentiel des logiciels de rencontre et de réseautage Gay. Elles offrent la possibilité de connecter des séropositifs qui continuent de subir la stigmatisation et l’isolement. Les discriminations existent partout dans le monde et elles visent particulièrement ceux qui ont l’audace de poursuivre une sexualité épanouie.

Les homosexuels en tant que tels savent que leur audace sexuelle est légendaire. Ils ont continué à avoir des relations sexuelles malgré l’épidémie. Ils sont indépendants, résilients et n’ont pas peur des défis. Ils sont aussi devenus très habiles pour se connecter et partager des informations importantes.

Avec l’ère des applications de rencontre, cette capacité est montée à un autre niveau. Ainsi, sur les applications Gays, on peut divulguer son statut VIH si on utilise la PrEP ou si on est indétectable. Certains logiciels rappellent même aux utilisateurs de faire régulièrement des tests. Résultat, de nombreux homosexuels ont des conversations riches, fructueuses et intenses sur ces plateformes au sujet de la PrEP, la stigmatisation, le VIH et le sexe.

C’est la communauté des utilisateurs qui fait que ces logiciels sont ce qu’ils sont aujourd’hui et c’est vers elle qu’Hornet se tourne pour partager des informations sur la maladie.


Continuer à lire
sturb gay app
Vous pourriez aussi aimer...
Commentaires

Plus d’articles dans : gay rencontre

En haut