Restons connectés
gay crime homophobie

News

25% de la population mondiale pense que le fait d’être Gay devrait être un crime

25% de la population mondiale pense que le fait d’être Gay devrait être un crime

Vous pouvez appeler ça le progrès …

Une étude mondiale menée par LGA-RIWI Global Attitudes a montré qu’environ un quart de la population mondiale estime que le comportement homosexuel devrait être considéré comme une infraction pénale en vertu de la loi.

L’enquête, menée sur 77 territoires et pays, a également révélé que les attitudes à l’égard des Homosexuels, des Transgenres ou des hommes et des femmes varient énormément selon la région géographique.

Par exemple, seulement 19% des sondés aux États-Unis, en Europe de l’Ouest, au Canada et en Amérique du Sud ont convenu que les Homosexuels devraient être accusés de crime. Ce nombre a chuté à seulement 15% en Nouvelle-Zélande et en Australie.

Comme on pouvait s’y attendre, les régions les plus opposées aux homosexuels sont le Moyen-Orient et l’Afrique. Dans les 15 pays africains étudiés, 45% étaient d’accord pour les traiter comme des criminels. 36% au Moyen-Orient y sont favorables.
 
Le plus troublant pour les défenseurs des droits des LGBT est que même dans les pays qui ont décriminalisé les actes Homosexuels il y a des années, d’importantes minorités préféraient encore criminaliser ce choix. 18% des répondants aux États-Unis étaient favorables à la criminalisation, tandis que 17% au Royaume-Uni étaient d’accord.
 
Pourtant, l’étude a trouvé une autre tendance importante: les personnes qui connaissent des Gay sont davantage opposées à criminaliser le comportement Homosexuel. 73% des répondants qui connaissent un homosexuel favorisent l’égalité en vertu de la loi.
 

On parle à nouveau de l’importance d’un dialogue ouvert sur la question et l’importance des LGBT qui parlent de leur sexualité et de leur identité de genre.


Continuer à lire
Vous pourriez aussi aimer...
Commentaires

Plus d’articles dans : News

En haut