Restons connectés

Sturb – Gay App

beach-rats-film

cinéma

Les 10 meilleurs films LGBT de 2017

Voici les histoires scénarisées de cette année qui brillent dans leur description des vies queer.

Battle of sexes
En plus de battre à plate couture Bobby Riggs, un féroce machiste, dans le légendaire match de tennis de la Bataille des Sexes de 1973, Billie Jean King défendait aussi l’égalité des salaires entre les hommes et les femmes. Le film de Valerie Faris et Jonathan Dayton,  raconte comment cette célèbre bataille s’est déroulée en même temps qu’elle suit l’histoire d’amour de King avec la coiffeuse Marilyn Barnett. Emma Stone, qui joue le rôle de King, et Steve Carell, qui joue Riggs, ont reçu des nominations aux Golden Globe pour leurs performances. 

120 battements par minute
120 battements par Minute  est un  film essentiel qui raconte une partie jusqu’ici négligée de l’histoire des LGBT: le mouvement ACT UP en France. Réalisé par Robin Campillo, ancien membre du groupe de défense d’action directe. Le film montre l’épidémie de sida dans les années 1990 à Paris à travers les yeux de ces activistes qui mettent en scène tous les morts liées à la maladie, jettent du faux sang sur les représentants pharmaceutiques façons d’obliger ceux qui ont le pouvoir à agir. Les acteurs Nahuel Pérez Biscayart et Arnaud Valois constituent le cœur battant de ce drame, en tant qu’amoureux sérodiscordants réunis par une épidémie qui menace également de les déchirer.

Thelma
 Le film se concentre sur Thelma (Eili Harboe), une adolescente dont les pouvoirs spéciaux sont de plus en plus importants alors qu’elle  tombe amoureuse pour la première fois d’une autre fille. Elle doit également faire face à la pression de sa famille extrèmement religieuse. 

Tom of Finland

Lorsque Touko Valio Laaksonen – connu par son nom d’artiste, Tom of Finland – a commencé à dessiner des images érotiques d’hommes dans l’Europe des années 1940, un tel acte était illégal. Pourtant, pendant des décennies, Laaksonen a travaillé pour son art, fesant face à des menaces avec des lois, qui considéraient non seulement son art mais son être même en tant qu’homosexuel comme une menace pour la société.

Réalisé par Dome Karukoski, le film biographique de Tom of Finland montre le parcours de Laaksonen (Pekka Strang) ainsi que l’acceptation croissante des homosexuels tout au long de la seconde moitié du 20ème siècle. De la Seconde Guerre mondiale à la crise du SIDA, Laaksonen fait face aux agents de l’oppression de chaque époque à travers l’adoption de la sexualité sans honte par son art. Le film offre une leçon d’histoire à voir absolument dans la Résistance, qui prend une importance renouvelée dans le monde d’aujourd’hui .

Professor Marston and the Wonder Women

Le film raconte l’histoire fascinante de l’homme qui a créé Wonder Woman, William Marston (Luke Evans); sa femme, Elizabeth (Rebecca Hall); et leur amante, Olive (Bella Heathcote). Réalisé par Angela Robinson, le film, qui se déroule au début du XXe siècle, met en scène une relation polyamoureuse sans jugement négatif et donne un coup de chapeau au super-héros endurant et stimulant que Marston a créé.

Call me by your name
Le film réalisé par Luca Guadagnino, a enchanté le public et la critique avec sa représentation parfaite de l’Italie du Nord et sa romance centrale entre Elio (Timothée Chalamet), 17 ans, et Oliver (Armie Hammer) 24 ans. Un candidat aux Oscars, le film a déjà remporté des nominations aux Golden Globe pour ses acteurs centraux, qui brillent par leur représentation du premier amour et des premier émois. Mais c’est un discours du père d’Elio ( Michael Stuhlbarg de A Serious Man ) à son fils qui restera dans votre esprit pendant des jours, sinon dans l’histoire du cinéma.

Une femme fantastique

Réalisé par Sebastián Lelio, Une femme fantastique ( Una Mujer Fantástica ) est un fantastique film chilien qui suit une femme transgenre, Marina (Daniela Vega), à la suite de la mort de son partenaire. En plus de la perte, Marina endure beaucoup de difficultés et d’indignités, faisant face à l’expulsion, à la suspicion, et au rejet de la famille de son aimé. Le public international a été touché par l’histoire de Marina, gagnant une place sur la liste des candidats les plus convoités du meilleur film étranger aux Oscars.

Seule la terre
Après, Brokeback Mountain, voici le nouveau film de berger gay. Le film est un drame britannique sur la relation d’un éleveur de moutons (Josh O’Connor) avec un travailleur migrant roumain (Alec Secareanu). Véritable succès au Festival du film de Sundance 2017, où il a remporté le prix directeur du cinéma mondial pour une première réalisation de Francis Lee. Le film est une représentation magnifique, viscérale et parfois violente de la façon dont la haine de soi, la stigmatisation sociétale et les préjugés peuvent compliquer l’amour homo. Ces thèmes résonnent profondément dans un monde où la peur menace de fermer les frontières et de rejeter les étrangers.

Les initiés
Le film sud-africaine est nominé pour le meilleur film en langue étrangère aux Oscars. Il s’agit un drame sur le passage à l’ âge adulte à propos de l’ukwaluka, l’initiation des Xhosa à la virilité. Dans ce rituel, les adolescents sont circoncis et passent ensuite du temps à guérir dans le désert aux côtés de mentors adultes. Le film, réalisé par John Trengove, montre des personnages enfermés des deux côtés de la fracture générationnelle, qui se débattent avec le sens de la masculinité dans l’histoire et les temps modernes. 

Beach Rats

Dans  Beach Rats, Frankie, 19 ans, originaire de Brooklyn, est aux prises avec sa sexualité – mais aussi avec beaucoup d’autres problèmes. Son père est en train de mourir d’un cancer. Il a une dépendance aux médicaments. Ses «amis» – the beach rats en question – ne savent rien de son attirance pour les hommes, que Frankie drague sur des sites de rencontre. Réalisé par Eliza Hittman,  Beach Rats  est une histoire envoûtante de passage à l’âge adulte qui n’a pas peur de montrer sa tristesse. Et une star est née avec l’acteur Frankie, Harris Dickinson, dont la beauté et la complexité donnent à ce film son âme. 


Continuer à lire
bearwww.com
Vous pourriez aussi aimer...
Commentaires

Plus d’articles dans : cinéma

En haut